mercredi 13 novembre 2019

Quinze minutes de méditation

Depuis quelques semaines, pour aider et soutenir dans sa maladie une personne qui m'est chère, elle et moi avons instauré un moment de méditation.
Ainsi, en fin de journée, nous nous retrouvons quinze minutes et nous méditons.
Nous nous retrouvons malgré les cent kilomètres qui nous séparent.
Mais le fait de savoir que nous méditons ensemble, au même moment, nous rapproche.
Nous sommes en communion l'une avec l'autre.
Ces quinze minutes de méditation nous apportent autant à l'une qu'à l'autre.
Parfois, une autre personne se joint à nous, nous nous retrouvons à trois, en trois endroits différents mais reliées par cette méditation commune.
Quinze minutes de méditation, cela ne semble rien du tout, et pourtant c'est énorme.
Ce sont quinze minutes que nous nous offrons à nous et que nous offrons à l'autre...

28 commentaires:

  1. Bravo pour cette belle initiative. Pour la personne malade, savoir qu'elle n'est pas seule est tellement important.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Françoise. Comme tu le dis, cela vous fait du bien à toutes les deux voire à toutes les trois et c'est énorme. J'imagine qu'après ces 15 mn, les épreuves semblent un peu plus légères à porter. Et puis c'est tellement important de soutenir les autres et de les aider à surmonter les obstacles. Bises alpines et belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Dédé. Elle me dit que ces quinze minutes de méditation commune l'aident à se recentrer, chose qu'elle n'arrive pas à faire lorsqu'elle médite seule. Oui, soutenir les autres le mieux que l'on peut et à la mesure de ses moyens. Bises de ma campagne (pluvieuse) et une belle journée à toi aussi.

      Supprimer
  3. Bonjour Françoise, je trouve que c'est une très jolie idée!
    Bravo!

    RépondreSupprimer
  4. Dans le temps, par chez moi, on nommait cela « prier pour… ». Se mettre en présence intérieure de la personne concernée et appeler sur elle la grâce divine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Alain. Mais ici ce n'est pas seulement une "prière pour" car la personne concernée n'est pas passive, elle participe à cette prière ou méditation. D'ailleurs elle ne supporterait pas d'être passive.
      Bonne journée à toi.
      Chez moi, après les gouttes de pluie, ce sont des flocons de neige qui tombent maintenant.

      Supprimer
    2. Dans mon « prier pour… » il y a exactement les éléments que tu mentionnes. En particulier la présence active de la personne concernée. Et d'ailleurs cela peut « tourner » d'une personne à l'autre à sa demande.

      Supprimer
    3. D'accord Alain. Merci pour cette précision.
      Bonne soirée.

      Supprimer
  5. Bonjour Françoise,
    c'est un bel exercice de générosité.

    C'est sûrement hors-sujet (encore que) mais ça me fait penser à l'expérience de l'intrication quantique :
    Les physiciens quantiques ont démontré que lorsque deux particules ont été en contact (par transfert de masse ou d'énergie) et qu'elles sont séparées (parfois de plusieurs centaines de km dans les expériences récentes), toute modification chez l'une entraîne une modification rigoureusement correspondante chez l'autre (température, activité, etc.). C'est une exception au principe de localité qui rend plausible les effets de la méditation à distance, à condition d'accepter certains accommodements avec la Raison et de considérer que les activités de la pensée sont matière (ce qui est mon cas) :-))
    Belle journée à toi et merci pour tes commentaires.
    Alban

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alban
      Un exercice de générosité, ou tout simplement d'amour de l'autre.
      Non, ce que tu dis n'est pas du tout hors sujet. D'ailleurs le monde quantique me passionne. Et ce que tu dis m'intéresse fortement. Pour cela, je t'en remercie.
      Belle journée à toi aussi.
      Et pour les commentaires, avec plaisir. :-)

      Supprimer
  6. C'est une très bonne idée, et je suis certaine qu'en effet, ce partage apporte plein de choses positives.
    Si les enveloppes corporelles sont éloignées, les esprits se rejoignent.
    Bonne fin de soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce partage est très riche en bonnes vibrations. Nous le ressentons ainsi en tous cas.
      Merci à toi. Belle fin de soirée aussi, Pascale.

      Supprimer
  7. Je trouve cette idée magnifique, surtout pour le fait que finalement, vous arrêtez le même temps ensemble et donc communiquez. Maintenant, moi je serais incapable de méditer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. As-tu essayé de méditer, Edmée ? Il faudrait peut-être, qui sait, tu apprécierais peut-être ? ;-)
      Belle soirée à toi, bises enneigées.

      Supprimer
  8. Beau partage et soutien. Générosité.

    RépondreSupprimer
  9. Beaucoup d'émotion à lecture de ces lignes et d'admiration pour cette complicité dans la communion qui, malgré la distance, vous unit vous réunit et vous apporte réconfort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chinou. Lorsqu'on se sent impuissant devant la souffrance d'une personne qui nous est chère, il y a toujours une façon de l'aider, et la méditation commune en fait partie.
      Bonne soirée à toi, et un beau week-end.

      Supprimer
  10. Méditer : une manière d'être ensemble, même à distance. Dans ton billet, tu parles de trois personnes, mais est-ce que ce genre de pratique ne va pas au-delà ? Est-ce que vous ne vous sentez pas proches d'autres humains, des humains qui souffrent, ceux qui espèrent, qu'ils soient près ou loin ? Belle journée, Françoise (ici, un temps de neige tourmenté et splendide nous apporte de belles images, les oiseaux, comme les feuilles, tournoient)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une pratique de la méditation à distance peut se faire avec un bien plus grand nombre de personnes, elle en sera encore plus forte. Dans notre méditation du soir, nous envoyons également de l'amour à toutes les personnes qui en ont besoin, toutes les personnes qui souffrent, qui espèrent, nous ne les oublions pas. Mais pour l'instant, Dad, l'énergie de cette méditation est plus spécifiquement envoyée à cette personne dont je parle, elle en a un fort besoin.
      Belle soirée à toi, et un doux week-end.

      Supprimer
  11. Moi qui enseigne le yoga, je comprends tout cela. C'est une belle façon de vous connecter de communiquer dans l'invisible. Comme tout est vibration, il se passe forcément quelque chose !
    En tout cas, c'est une belle action pou aider ton amie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Daniel, tu es sûrement apte à comprendre tout cela. La distance n'est rien, les pensées se rejoignent pour ne faire plus qu'une seule pensée.
      Merci à toi. Beau week-end !

      Supprimer
  12. Tu dis cela avec une grande simplicité, et ça me remplit d'admiration.
    Bisous ma belle dame
    Quand tu veux on médite ensemble.
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux déjà te joindre à nous ce soir, j'en serai ravie, Célestine.
      Nous ferons une méditation de 18h30 à 18h50.
      Gros bisous, ma belle.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.

PS : Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir mon profil) et je le publierai en votre nom. Merci.