jeudi 13 octobre 2016

Montrer les crocs

Mes fils sont grands, ils sont adultes, ils ont même des enfants, mais si je sens que quelqu'un les agresse, se moque d'eux, fait quelque chose de déplaisant à leur égard, c'est plus fort que moi, et malgré mon tempérament doux, je sens la louve qui se réveille en moi, et je suis prête à bondir et à montrer les crocs pour les défendre. (sourire)

12 commentaires:

  1. Je me sens prête à me battre comme une lionne, moi aussi.
    Et je crois que ça va m'être bien utile, dans quelque temps.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos enfants resteront toujours nos "petits". (sourire)
      et gare à ceux qui leur veulent du mal. :-)
      Bisous, Célestine.

      Supprimer
  2. Deux lionnes en lice, moi je me défile...
    Rires

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lionne et une louve, Gilles. :-)
      Bises.

      Supprimer
  3. Nous sommes toutes pareilles Françoise ! Sourires

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, Suzame ! C'est plus fort que nous. :-)

      Supprimer
  4. Rire en lisant le commentaire masculin.
    Si être lion signifie laisser le soin aux lionnes de chasser proies et intrus, en me prélassant au soleil, je veux bien me laisser pousser la crinière :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (sourire) Lionne et louve, Rom. :-)
      Je ne sais d'ailleurs pas trop la différence entre une mère lionne et une mère louve, mais c'est une mère louve qui m'est venue à l'esprit lorsque j'ai fait ce billet.

      Supprimer
    2. N'oublie pas que je fus allaité par une louve :-)

      Supprimer
    3. Oui, je sais bien Rom... ulus... :-)

      Supprimer