lundi 24 octobre 2016

Petite anecdote amusante

Ce soir, j'ai reçu un sms d'une amie chez qui je me trouvais hier. Elle me dit qu'elle a oublié de me donner le paquet dont elle m'avait parlé, je n'ai pas pensé non plus à lui réclamer. Et elle me dit : "cela me rappelle le passé". Sur le coup, je n'ai pas tout de suite réagi, et puis, si, je sais ce qu'elle a voulu dire. Je vous explique car cela m'a amusée de me le remémorer.

Nous nous connaissons toutes deux depuis que nous sommes adolescentes, c'est une amie d'enfance. Nous habitions toutes deux à Lyon à l'époque, mais cependant assez loin l'une de l'autre pour être obligées de prendre au moins deux bus pour nous retrouver à mi chemin. Nous partagions des après-midis à faire des courses, et aussi à aller manger d'énormes glaces dans un salon de thé, un salon de thé qui se trouvait rue de Brest, je le revois encore, nous commandions des glaces tellement grosses que nous n'arrivions jamais à les terminer. Et puis en fin de journée, je l'accompagnais à son arrêt de bus, lui portant quelques paquets, elle en avait souvent plus que moi. Le bus arrivait, nous nous disions au revoir, elle montait et allait s'installer au fond du car pour me faire signe. Et alors, étourdies que nous étions, nous nous rendions compte que j'avais encore un ou deux paquets à elle à mon bras. Il était trop tard, le bus démarrait. Et nous nous mettions à rire, chacune de notre côté, car c'était presque à chacune de nos rencontres que cela arrivait. Il fallait alors attendre une prochaine rencontre pour que je lui restitue ses paquets... (sourire)

8 commentaires:

  1. C'est mignon tout plein...
    Cela me fait presque envie...
    bisous et bonne nuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bisous, Gilles, et une bonne soirée (peut-être au boulot ?).

      Supprimer
  2. Bonjour Françoise
    J'aime beaucoup cette anecdote, assez visuelle, qui réunit (à mes yeux) des qualités permettant d'en faire une jolie scène de film.
    . Gaité, jeunesse et insouciance
    . Sobriété: deux personnages, un bus
    . Tendresse de nos petites imperfections (étourderie), identification aisée
    . Répétition: Comme un lien d'amitié, symbolisé par un oubli, renforcé par sa récurrence.
    . Simplicité: efficace et rapide (direct)
    Tu possèdes un véritable talent de conteuse, Françoise
    Bonne journée, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Rom
      Un talent de conteuse ? Je ne sais pas. Mais en tous cas, je me fais plaisir en écrivant, et tant mieux si quelques-uns apprécient de me lire. :-)
      Merci à toi. Bonne soirée et de grosses bises.

      Supprimer
    2. Tu ne sais pas ? Ce n'est pas grave, le talent n'a pas besoin d'être connu de celui(celle) qui en est pourvu(e) pour exister mais il serait dommage de ne pas en faire profiter les autres.

      Supprimer
  3. On a tous des souvenirs amusants de notre folle et insouciante jeunesse.
    J'aime ta manière cinématographique de raconter les tiens.
    Où on se dit : « j'aurais aimé y être.»
    Bisous ma toute belle
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que nous avons passé de bons moments ensemble, mon amie et moi, et nous continuons d'ailleurs. Il y a des relations qui ne s'éteignent jamais. :-)
      Bonne soirée, Célestine. Gros bisous.

      Supprimer