vendredi 11 novembre 2016

Panique !

Je gare ma voiture, je fais d'ailleurs un joli créneau, j'ai toujours bien su les faire les créneaux, et je pars faire un tour dans les rues de la ville. Je rentre dans quelques magasins, je fais une ou deux courses. Mais le temps passe vite. Je regarde l'heure, il est temps que je rentre maintenant. Je rejoins donc l'emplacement où se trouve ma voiture, enfin, où je pense qu'elle se trouve, car elle ne s'y trouve pas. Ça y est, j'ai oublié où je l'ai garée. Pourtant, lorsque je me gare, je fais chaque fois l'effort de m'en rappeler, justement pour éviter ce genre de problème. Mais là, c'est l'évidence même, ma voiture ne se trouve pas là où je pense. Je commence à paniquer, à me dire mais bon sang où ai-je bien pu garer ma voiture ? J'emprunte d'autres rues, je cherche. Ah ! il me semble la voir. Je clique sur la télécommande. Non ! Pourtant, c'est la même, mais ce n'est pas la mienne ! Je commence à avoir chaud, à transpirer ! Et je me dis que, voilà, cette fois, je perds vraiment la tête !!!...

Mais !... C'est quoi ce bip ?... Où suis-je ?... Aaah... Ouf !... Je souris... Tout va bien.
Vous l'aurez deviné, je suis dans mon lit, et le bip du réveil (ben oui, un jour férié) m'a bel et bien réveillée et sortie de ce rêve qui devenait vraiment paniquant... :-)

9 commentaires:

  1. Bouh ! tu m'as fait peur !
    C'est vrai que quand ça arrive c'est la panique.
    Allez remets-toi ! Tout baigne... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était le but, Célestine ! (sourire)
      Oui, tout baigne. Tiens, il se met à pleuvoir... :-)
      Bisous, belle journée à toi.

      Supprimer
  2. si cela n'avait été un rêve,cela aurait pu être tout simplement la "fourrière".
    cela m'est arrivé!j'aurai pourtant voulu que ce ne soit qu'un rêve...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (sourire) Ah oui, dans ce cas, il aurait mieux valu que ce soit la fourrière, xoulec ! :-)

      Supprimer
  3. Histoire rondement menée , j'ai eu peur pour toi jusqu'au clap (au bip en l'occurrence) final.
    J'ai cru, un court instant, à un dénouement proche de ce qui m'est arrivé, il y a une dizaine d'années.
    Ma voiture était garée dans ma rue; il était 6h30, l'heure à laquelle j'effectue un court trajet jusqu'à la gare.
    Ce n'est qu'après avoir démarré le moteur que j'ai remarqué, accroché au rétroviseur intérieur, un petit mexicain ,chapeauté d'un sombrero, qui me souriait.
    Je me suis retrouvé, durant une poignée de secondes, dans la 4ème dimension avant de me rendre à l'évidence: je me trouvais à l'intérieur d'une Peugeot 206 bleue, en tout point identique à la mienne, garée au même endroit, ouverte et démarrée avec ma télécommande, ma clé, mais ce n'était pas la mienne !
    Dix à 15 minutes plus tard, le conducteur de ma voiture, moins bien réveillé que je ne l'étais, est arrivé et nous avons pu mettre fin à cet échangisme routier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (rire) Ah bon, c'est possible des trucs comme ça ? J'imagine bien ta réaction et ta tête ! :-)
      Il m'est arrivé d'essayer d'ouvrir une même voiture que la mienne, mais avant que la portière ne s'ouvre, en supposant qu'elle se soit ouverte, je m'étais rendue compte de mon erreur. :-)
      Belle soirée à toi, Rom.

      Supprimer
    2. A l'époque, Peugeot m'avait confirmé que les clefs n'étaient pas uniques (opérationnelles pour un seul véhicule) et le modèle bleu de 206 était très répandu :-(

      Supprimer

  4. Très déstabilisant comme rêve! encore plus quand le rêve n'est plus rêve, mais réalité... et je parle de quelque chose que j'ai vécu!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, je vois que vous êtes nombreux à avoir vécu de semblables mésaventures ! :-)

      Supprimer