vendredi 8 avril 2016

Il y a des soirs où le manque est là...

Il y a des soirs où le manque est là, il y a des soirs plus que d'autres, où les absents me manquent. Je me mets à penser à eux, à me remémorer le temps où ils étaient là. Je regarde quelques photos. J'aurais tant envie de leur parler, d'ailleurs je le fais intérieurement, de leur écrire, de les toucher. Il y a des soirs où la nostalgie s'installe, des soirs où le manque resurgit. Je pense que même si nous pensons avoir fait le deuil de ces personnes, de ces moments passés avec elles, n'empêche, n'empêche nous aimerions bien qu'elles soient là, avec nous. Ce soir, je pense à ces personnes, à certaines de ces personnes. Mais je sais aussi que demain, la maison sera pleine de joli monde, les enfants, les petits-enfants, et cela me console et m'apaise.

2 commentaires:

  1. N'as tu jamais pensé que lorsque cela t'arrivait, que c'était eux qui se rapprochaient de toi???? je crois que oui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas-là, Marie, je vivrai dorénavant ce manque différemment. Merci.
      Gros bisous.

      Supprimer