dimanche 4 février 2018

La gourmandise

Un petit billet léger sur la gourmandise, pour un dimanche soir, cela vous ira ? car, comme vous le savez, je suis très gourmande !
Tout d'abord, la gourmandise, c'est quoi pour vous ? C'est se précipiter ? Ou bien c'est prendre son temps ?
Mais au fait, êtes-vous gourmand(e)s ? Et si oui, de quoi ? Car la gourmandise englobe tout ce que nous trouvons bon. Pour certains, ce sera manger un bon saucisson, une bonne terrine, ou autre chose, et pour d'autres (moi !!!) ce sera de manger un bon gâteau !
En parlant de gâteau, et cela rejoint les deux premières questions de ce billet, je suis toujours étonnée de voir des personnes (soi-disant gourmandes) manger leur gâteau tout en discutant et l'engloutir en un rien de temps. Lorsque je connais la personne, je lui demande alors : - Dis-moi, as-tu trouvé le goût du gâteau ? - L'as-tu apprécié ? Car moi, lorsque je mange un gâteau, je prends mon temps, je le déguste, je le savoure, je fais durer ce moment. Et comme je n'ai pas envie que cela se termine, je ralentis encore... encore... c'est trop dur lorsqu'il ne reste plus que des miettes de gâteau dans l'assiette... (sourire). J'exagère évidemment, mais c'est pour que vous compreniez à quel point je suis gourmande ! :-)


18 commentaires:

  1. Gourmand, glouton, gourmet ... bizarre le dernier n'a pas de féminin spécifique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, oui, bizarre... Et pourtant, nous aussi les femmes, nous apprécions le raffinement en matière de boire et de manger ! Non, mais ! :-)

      Supprimer
  2. Coucou. Je suis gourmande quand je mange du fromage et que je vois un bon verre de vin rouge. Avec aussi un peu de viande séchée. Savoir déguster, c'est manger en pleine conscience. :-)) Bisous et merci de me laisser un petit morceau de gâteau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manger en pleine conscience, voilà qui me parle. :-)
      Merci à toi, Dédé. Gros bisous.

      Supprimer
  3. Pour ma part, je serais plutôt gourmand de relations de qualité, de partage d'intériorité, de sieste crapuleuse, de vent doux sur le visage, etc... mais pour ce qui est de la nourriture, je suis seulement gourmet de quelques repas de qualité à condition qu'ils soit rares. Dans l'ordinaire des jours, j'aime manger simple, des produits naturels, c'est-à-dire si possible sans mélange culinaire sophistiqué. Et je n'ai aucun attrait pour les gâteaux et sucreries… Peut-être les crêpes uniquement au sucre ? et encore, à l'occasion…
    le plaisir gustatif n'est vraiment pas celui que je privilégie. « Faire un bon repas » c'est pour moi un repas où il y a des relations enrichissantes, sympathiques, humoristiques, où la convivialité préside, etc.… et pas vraiment ce qu'il y a dans l'assiette. Mais je ne crache pas sur un bon plat évidemment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'ai privilégié la gourmandise gustative dans ce billet, Alain, je m'en suis rendue compte en te lisant, mais il faut dire que j'ai un réel problème avec le sucre et les sucreries. Tu as bien fait de parler des autres formes de gourmandises, elles sont toutes aussi importantes, sinon plus !
      Belle fin de journée.

      Supprimer
  4. Gourmande...de la vie et de tous ces petits plaisirs naturels...un peu comme Alain.
    Je privilégie les relations, les partages sensuels et gustatifs, visuels et olfactifs.
    Mais je ne t'apprends rien sur mon hyperesthésie qui me rend tellement ouverte au monde.
    Préparer de bonnes choses avec des gens que l'on aime, voilà ma gourmandise !

    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Préparer de bonnes choses avec des gens que l'on aime, voilà ma gourmandise." Voici une belle définition de la gourmandise, Célestine. Elle me va bien. :-)
      Belle fin de journée à toi, bisous.

      Supprimer
  5. C'est vrai, si l'on est très gourmand, on a envie de savourer ce que l'on mange et d'aller lentement...et c'est ainsi qu'on devrait savourer toutes choses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lenteur, cela me connaît. J'en ai été longtemps complexée, et maintenant, je me dis que j'ai bien de la chance, cela me permet d'apprécier chaque bouchée, et chaque moment de la vie ! :-)

      Supprimer
  6. Alors, là tu nous mets l'eau à la bouche. Ce que j'aime, moi, c'est quand la saveur des bonnes choses se répand dans la bouche et que les papilles explosent ! Un bon plats avec de savoureux mélanges,un bon gâteau, de bons fromages accompagnés de bons vins ! J'aime manger mais manger saint et je ne supporte plus la bouffe industrielle ! Sinon hier je me suis faite plaisir : j'ai dégusté une bonne pachade (avec du cidre brut évidemment !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bonne pachade ? Nous en faisons régulièrement, et je dois te dire que j'adore ! Et cela ne t'étonnera guère si je te dis que celle que je préfère est la pachade sucrée ! Je n'ai pas toujours du cidre sous la main, mais c'est vrai qu'il accompagne délicieusement bien cette bonne grosse crêpe ! :-)

      Supprimer
  7. J'ai eu l'impression que tu parlais de moi :)
    Je peux aussi savourer comme toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (rire) Ah bon ?... Cela ne m'étonne guère, Pascal. :-)
      Bonne fin de journée, et des bises.

      Supprimer
  8. Je mange toujours d'abord ce que je n'aime pas ou pas trop dans mon assiette, pour "mériter" la fin. Du coup on me soupçonne souvent de ne pas aimer cette succulente fin d'assiette... Grosse erreur!

    Chocolat (mais pas tous les chocolats...) et réglisse... Peu les gâteaux heureusement, sinon ça ferait trop de tentations :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais comme toi, Edmée, je commence à manger ce que j'aime le moins, et je réserve pour la fin ce que je préfère ! Et je prends mon temps. :-)
      Bonne soirée à toi.

      Supprimer
  9. Mon plus beau pêché ! Et je crois qu'il s'empire avec l'âge.. je suis gourmande sucrée !
    Mon chéri m'a dit l'autre jour, alors que je me plaignais de mes petits bourrelets qui sont entrain de s'installer, les fourbes, autour de ma taille.... "Mais tu es gourmande..."... Navrée je lui réponds que c'est bien là qu'est mon problème, je voudrais bien faire attention, mais je n'arrive pas. Il me faut du chocolat, un fruit, un yaourt.. bref un gout sucré pour la fin du repas. "Mais j'aime ta gourmandise" m'a t'il répondu avec un grand sourire bienveillant, ses yeux bleus tout pétillants !
    Je crois que la gourmandise est aussi notre façon de gérer le stress, de se procurer un peu de douceur. D'où mon constat.. Le chocolat devrait être remboursé par la sécu... un délicieux anti-depresseur !
    Gros bisous et bon week end avec tes petits !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, Barbara, le chocolat devrait être remboursé par la sécu ! :-)
      Merci pour ce joli partage.
      Les petits sont repartis, mais je vais bientôt en retrouver d'autres, et respirer le bon air de la Bretagne ! :-)
      Bonne soirée, gros bisous.

      Supprimer