mardi 7 juin 2022

Un rêve...

Je marche en direction de l'église. Un grillage entoure la place de cette dernière mais il y a un petit portillon qui permet de passer. Avant de le franchir, j'achète un bouquet de roses sauvages de couleur rose pâle à une gitane qui se trouve ici. Puis je passe le portillon et je m'avance vers la grande porte en bois marron de l'édifice. Je l'ouvre et j'entre.
Je dirige mes pas sur la gauche, puis encore sur la gauche. Il y a une grande allée pavée et à droite des rangées de bancs où sont assises des personnes. Je longe l'allée pour arriver à l'autel. Sur celui-ci, il y a trois vases. Dans celui qui se trouve à droite, il y a déjà des roses, des roses rouges. Celui qui se trouve au milieu n'a pas de fleurs, celui de gauche non plus. Je mets mon bouquet de roses dans ce dernier. J'essaie de faire un joli bouquet mais ce n'est pas facile car les tiges sont irrégulières.
Et puis je me retourne face aux personnes assises sur les bancs, et je me dirige vers le premier, je sais qui je vais retrouver, je la vois. Je m'avance. Le prêtre qui était derrière elle et qui lui parlait, s'éloigne, me laissant la place. Alors je la prends dans mes bras et je l'embrasse, je suis tellement émue que je pleure. Je suis si contente de la revoir, de pouvoir la toucher, ma mère...


- Ce rêve remonte déjà à quelques jours. J'aurais des talents de peintre, je le peindrais, j'ai la scène encore exacte dans la tête... Mais un rêve est-il fait pour être fixé ?... Ne vaut-il mieux pas le laisser s'estomper et le laisser rejoindre le monde onirique ?...

23 commentaires:

  1. Dès le début de ma lecture j'ai su que tu nous racontais un rêve-réalité. C'est une chance d'en conserver le souvenir prècis. Et je suis persuadée qu'il faut les raconter ces rêves qui donneront de l'espoir à certains.
    Merci Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lors de mes rêves, je rencontre régulièrement ma mère, mon frère, ma belle-sœur, mon amie d'enfance, bref des personnes qui sont décédées et qui me manquent bien sûr, et ces rendez-vous nocturnes me permettent de les voir, de leur parler, de les embrasser et cela me fait du bien.
      Merci à toi, Biche.

      Supprimer
    2. Dernièrement j'ai vu en rêve mon oncle que j'aime beaucoup,décédé en novembre dernier. Il s'agit du frère de ma mère qui elle est toujours de ce monde. Donc je te raconte, le rêve a eu lieu environ deux mois après le décès de mon oncle.
      Ma mère était présente dans le rêve mais n'en a aucun souvenir quant à elle !
      Nous étions toutes les deux dans un salon avec un grand canapé d'angle. A l'angle en face de nous était assis mon oncle. Et en le voyant je me disais que ce n'était pas possible qu'il soit là bien présent alors qu'il était décédé quelques semaines plus tôt. Alors j'ai demandé à ma mère : "Tu vois la même chose que moi ?" Elle m'a répondu que oui, elle le voyait elle aussi ! Et pourtant il était mort mais en vie ! Dingue ce truc là :-)
      Et cerise sur le gâteau, mon oncle s'est levé, s'est accroupi derrière le canapé et s'est mis à tirer la langue et à faire des grimaces !!! Oui il faisait le pitre ! :-) Et d'ailleur "faire le pitre" est une expression qu'il utilisait souvent.
      Le rêve s'est arreté là. J'ai décidé de le raconter à ma cousine, sa fille qui devait subir une intervention chirurgicale très compliquée de 8 heures deux jours plus tard. Et après m'avoir écoutée son explication a été sidérante. Elle m'a expliqué une chose que j'ignorais complètement. Deux jours avant son décès, mon oncle avait passé sa journée à faire le pitre et avait même dit : "Je ne savais pas que l'on pouvait autant s'amuser dans une chambre mortuaire !" Il attendait sa mort avec sérénité car il était âgé et malade. Il était prêt disait-il depuis plusieurs mois. Il avait beaucoup ri ce jour là et s'était bien amusé m'a-t-elle dit.
      Grace à ce rêve ma cousine est partie un peu plus rassurée à l'hôpital pour son intervention chirurgicale qui s'est bien déroulée.

      Supprimer
    3. Biche, merci beaucoup d'avoir raconté ce rêve. Faire le pitre, c'est une expression que j'utilise souvent moi aussi, mon frère adorait lui aussi faire des grimaces (qui me donnait des fous-rire pas possibles !) et maintenant, c'est mon fils cadet qui est devenu le faiseur de grimaces.
      Ton oncle est donc parti sans crainte et en conservant son humour, sa pitrerie, c'est chouette je trouve. Et du coup, ta cousine a dû être plus sereine elle aussi.
      En ce qui concerne les rêves, oui, nous nous demandons parfois si nous sommes dans un rêve ou dans la réalité, ils sont si "réels". Cela me fait penser à un rêve que j'avais noté ici aussi :
      https://desmotsdespensees.blogspot.com/2017/03/il-me-regarde-en-souriant.html
      Et enfin voici, comme tu as l'air d'être intéressée par les rêves et si le cœur te dit de les lire, l'ensemble des rêves notés ici, il y en a 12 :
      https://desmotsdespensees.blogspot.com/search/label/r%C3%AAves
      Bel après-midi à toi, Biche. Bises de ma campagne.

      Supprimer
    4. J'ai tout lu Françoise :-)
      C'est très bien de partager ses rêves.

      Supprimer
    5. Merci d'avoir tout lu, Biche. :-)

      Supprimer
  2. C'est très émouvant ce que tu racontes là, Françoise...et c'est une chance de pouvoir se souvenir de ces instants fidèles, qui s'impriment en toi à jamais, et te rendent forte.
    Merci à Toi.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ces rêves sont là pour m'aider et sans doute me consoler les jours de tristesse ou de fatigue.
      C'est moi qui te remercie, Den. Je t'embrasse également.

      Supprimer
  3. Coucou Françoise. Je rêve régulièrement de mon amie Jacqueline, partie l'année passée. Se rappeler d'elle lors de mes nuits est un bienfait, je le crois. Les rêves permettent tant de choses, comme les retrouvailles avec certaines personnes aimées. Il faut savoir en profiter et comme tu le dis, les laisser partir pour que d'autres arrivent. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Dédé. Oui, c'est une chance que nous avons de pouvoir retrouver les personnes que nous avons aimées dans nos rêves. Le lien avec elles n'est pas rompu, il continue.
      Bonne soirée. Bises bassoises.

      Supprimer
  4. Faire un rêve aussi émouvant est toujours une chance, et s'il s'estompe au fil du temps, il restera ces quelques lignes pour en garder le souvenir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout à fait, car, étrangement, les rêves finissent pas s'estomper au fil du temps en effet.
      Merci de votre visite, Antoine.

      Supprimer
  5. Bonjour Françoise, quelle coïncidence...
    Je suis en train de peaufiner un beau rêve fait le mois passé.
    Mais ne suis pas certaine de le publier, mon français est lourd :(
    Ton rêve est agréable et bien rendu. Avec le progrès numérique actuel, bientôt, on pourra les filmer :)
    Douce journée, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Julie. Oui, c'est amusant, en effet. :-)
      Ce serait dommage que tu ne publies pas ce rêve. Ne connais-tu personne, autour de toi, qui pourrait t'aider à l'alléger ?
      Filmer les rêves ? Peut-être qu'on y arrivera un jour, mais je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée... :-)
      Une douce journée à toi aussi, jolie Julie. Bisous.

      Supprimer
    2. Bonjour Françoise,
      Si je connais, mais je ne veux pas leur demander. Je vais sans doute le publier tel quel :D
      Belle fin de semaine. Bisous.

      Supprimer
    3. Tu as très bien fait de le publier tel quel, Julie. On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même ! :-)
      Belle fin de semaine à toi aussi. Bisous.

      Supprimer
  6. Bien souvent les rêves nous parlent de nous… à nous…
    une forme d'enseignement de l'inconscient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout à fait, Alain. C'est moi qui mets en scène les personnages de chacun de mes rêves et j'écoute ce qu'ils disent, du moins j'essaie, car c'est mon inconscient qui me parle à travers eux.

      Supprimer
  7. En ce qui me concerne, il est très rare que je rêve à des personnes proches de façon précise...
    C'est bien de partager ses rêves mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée de les "fixer" par quelques moyen que ce soit, laissons leur une part de mystère.....
    Bon week-end Françoise !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gitantroubadour, le rêve peut être une excellente source pour ceux qui sont en panne d'inspiration :D

      Supprimer
    2. Oui, les rêves sont faits pour rester mystérieux en effet, mais il n'est pas interdit de les raconter. :-)
      Bon week-end à toi aussi, gitantroubadour.

      Et des bisous à toi, Julie. :-)

      Supprimer
  8. Sais tu qu'un pinceau peut tout exprimer soit de façon authentique, soit en supprimant un détail qui n'a pas sa place, soit en en ajoutant un pour enjoliver l'ensemble. Alors, conseil d'amie, garde dans ta tête et dans ton coeur ton rêve tel qu'il est. C'est lui qui va faire son chemin et t'emmènera là où il veut. Bien amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suivrai ton conseil d'amie, Chinou. Il est un rêve, et un rêve n'est pas la réalité, un rêve est imagination et fuite dans un autre monde, notre monde intérieur, et il m'emmènera en effet où il veut, ou bien où je le désire, moi*. Bien amicalement, aussi.

      *A une époque, j'arrivais à contrôler mes rêves, je prenais les rênes en quelque sorte, mais je ne suis pas sûre que ce soit si bien que cela. Les rêves sont faits pour s'évader et non pas pour être contrôlés.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.

PS : Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir mon profil) et je le publierai en votre nom. Merci.