vendredi 22 juillet 2016

qu'elle revienne à elle...

L'aimant par-dessus tout, il a attendu qu'elle revienne à elle, qu'elle revienne à lui...
Ils feront fi du sarcasme et du jugement des autres, car c'est leur histoire et elle leur appartient.

8 commentaires:

  1. Je ne sais pas à qui/quoi tu penses précisément dans ce billet, mais moi je sais à quoi/qui je pense en confirmant... oui, nos histoires nous appartiennent et comptent sur nous pour les protéger des autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense à un petit couple qui m'est très cher, Edmée.
      Oui, nos histoires nous appartiennent et il faut faire fi de ce que peuvent penser les autres.
      Bonne soirée à toi.

      Supprimer
  2. Oui, faire fi du sarcasme, fi de ce que "pensent les autres", fi des regards, des murmures.

    Oui c'est leur histoire, avec ses tumultes, ses gouffres, ses apaisements, ses espoirs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est tout à fait cela, Suzame. Merci. :-)

      Supprimer
  3. L'amour dans son essence profond, est un tremplin de vie et de bonheur et ne dépend jamais des oscillations du vent.
    Belle journée à toi Françoise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est joliment dit, Bizak, et tellement vrai. Merci.
      Belle soirée à toi aussi.

      Supprimer
  4. L'amour se passe de jugement quand il est véritable. Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Ariaga, c'est tout à fait vrai.
      Amitiés, et à bientôt.

      Supprimer