lundi 24 juillet 2017

Et je me dis : Réveille-toi !

Il y a quelques semaines, j'ai rêvé que nous nous baladions sur un chemin mon fils et moi, mon fils étant un enfant dans ce rêve. J'étais à pieds, lui à vélo. Lorsque soudain, il chute brutalement de son vélo, tombe, se cogne la tête, et ne se relève pas. Angoisse ! Alors, consciente que je me trouve dans un rêve, je m'entends me dire : Réveille-toi ! Et je me réveille aussitôt, m'échappant de ce rêve qui prenait l'allure d'un cauchemar. Il est vrai que je traversais une période où j'étais fatiguée, et je n'avais pas envie de me rajouter du stress en "vivant"  ce rêve...

Depuis, j'ai repensé à ce rêve, et je me dis que ce "réveille-toi" que je me suis adressé ce jour-là, voulait peut-être me signifier quelque chose ?... Mais quoi ?...

14 commentaires:

  1. Pierre Daco affirme que les rêves ne sont que nous-même sous divers aspects... Cet enfant en vélo est bien le tien, l'enfant enfouit en toi... Et l'adulte qui est en toi t'interpelle.
    Je le ressens comme cela, mais qui suis-je pour interpréter ?
    Il semble qu'il y a dualité entre ton côté naïf et ton côté cartésien. Recherche l'équilibre, sans infirmer l'un ou l'autre...
    Bises nocturnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je l'avais entendu dire moi aussi, Gilles. Cet enfant blessé, qui tombe à terre, si c'est bien moi, pourquoi est-ce que je ne veux pas l'aider, pourquoi est-ce que je ne veux pas l'écouter ? Mais j'ai en partie la réponse, cependant je ne la dévoilerai pas, du moins pas ici.
      Merci pour ton interprétation qui est tout à fait intéressante.
      Belle fin de journée. Bises.

      Supprimer
  2. Je trouve que l'analyse de notre Gilles est pas mal. J'espère que tu prends bien soin de toi. Bisous de bonne nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je trouve l'analyse de Gilles tout à fait intéressante.
      Merci Dédé. Bisous.

      Supprimer
  3. Non, je n'aurais pas dit mieux que Gilles...
    heureusement que tu t'es réveillée...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si j'ai bien fait, Célestine, je ressens cela comme une sorte de lâcheté quelque part... Si j'ai vraiment quelque chose à réparer, je n'aurais pas dû fermer, ou du moins ici ouvrir, les yeux... j'aurais dû affronter.
      Bonne soirée, ma douce. Bisous.

      Supprimer
  4. Tu arrives à contrôler ton rêve avant qu'il ne devienne cauchemar, Françoise, bravo !!
    Je t'embrasse , bonne nuit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Noëlle. En fait, lorsque je rêve, très souvent je suis consciente que je rêve, et je peux parfois diriger mon rêve à ma guise, c'est assez étonnant d'ailleurs.
      Bonne soirée. Je t'embrasse moi aussi.

      Supprimer
  5. Il m'est arrivé de raconter certains rêves à quelqu'un qui m'aidait à en trouver la (les) clé(s).
    Et oui quand je rêvais d'un enfant, elle me disait toujours que l'enfant c'était moi.

    Belle journée Françoise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je pense que les rêves font ressortir parfois des pans de notre enfance où une histoire n'est pas résolue, une histoire qui nous suit depuis...
      Belle soirée à toi, Suzame ! Bises.

      Supprimer
    2. Je n'ai rien de bien plus intéressant à dire que les commentaires ici même...
      Il semblerait que vous aviez en vous les réponses... c'est ce qui compte ! :-)

      Au plaisir !
      Ju'

      Supprimer
    3. Au plaisir également, Ju'Lyn ! :-)
      Bonne soirée.

      Supprimer
  6. Te poser la question, n'est-ce pas déjà y répondre ?

    RépondreSupprimer