lundi 19 juin 2017

Ce soir, une visite surprise...

Ce soir, j'avais envie d'écrire un billet, mais mes idées se mélangeaient et je n'arrivais pas à exprimer clairement ce que je voulais dire. Je me suis dit, bon, tant pis, je laisse tomber, j'attendrai un meilleur moment. Je quitte mon bureau et je me dirige alors vers la salle de bains pour fermer le volet, lorsque mon regard est attiré par une petite lumière sur le carrelage... Je regarde de plus près, et voyez ce que je vois : un ver luisant... Je ne sais pas du tout comment elle (car c'est elle) est entrée dans la maison, mais elle est bien là. Heureuse je suis ! Oh vous savez, il m'en faut peu pour être heureuse, je m'émerveille d'un rien, mais là, en plus, ce n'est pas rien ! J'aime penser que c'est peut-être un signe... (sourire) Je la regarde et je vais évidemment prendre mon appareil photos pour immortaliser ce moment et pouvoir le partager avec vous. Clic, c'est dans la boîte ! Ensuite, je m'empresse de la faire glisser sur un papier, et je l'emmène dehors, dans l'herbe, car ce n'est pas dans ma salle de bains qu'elle va attirer un mâle, la petite... :-)



« Cette lumière est blanche, calme, douce a la vue et donne l’idée d’une étincelle tombée de la pleine lune. »
Jean-Henri FABRE, Souvenirs entomologiques, 1907.

Si vous voulez en savoir plus sur ce petit insecte, car oui c'est un insecte, 
cliquez sur ce lien : Le ver luisant.
-------------

28 commentaires:

  1. "une étincelle tombée de la pleine lune".. magnifique billet ma chère Françoise, troublant aussi. MERCI pour ce joli partage très lumineux. Je te souhaite une belle nuit.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, ma chère Den. Je te souhaite un très bel été.
      Et je t'embrasse.

      Supprimer
  2. Tu as le don de la petite poésie des choses, Françoise. Et c'est toujours un plaisir de découvrir pour moi la beauté d'un insecte ou d'une fleur...
    Cette verluisante était bien jolie...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle était bien jolie. Vendredi soir, il y en avait trois, mais dehors cette fois. Le même soir où j'ai croisé le lucane.
      J'étais déjà très proche de la Nature, mais il me semble que cela s'accroît encore.
      Bonne soirée, Célestine. Gros bisous.

      Supprimer
  3. La demoiselle
    D'un battement d'ailes,
    Ou deux peut-être
    S'est aventurée
    Pour se laisser contempler
    Par toi Françoise

    Elle savait que sa visite te comblerait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense plutôt qu'elle s'était accrochée à mes cheveux, ou à un vêtement, et qu'elle est entrée ainsi dans la maison, car, comme toutes les femelles de son espèce, elle n'a pas d'ailes, ce sont juste les mâles qui en possèdent. Ils volent jusqu'à ce qu'ils voient les petites lumières qui leur signalent la présence de ces dames. :-)
      Bonne soirée, Suzame.

      Supprimer
  4. Une belle rencontre lumineuse !!

    RépondreSupprimer
  5. Oh ! génial ! belle découverte ! moi, j'ai trouvé un bébé chauve-souris dans le couloir devant ma classe ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bébé chauve-souris ? Qu'il devait être joli, aussi, Virevolte ! :-)

      Supprimer
  6. C'est souvent comme cela (enfin pour moi aussi) "Tiens j'ai envie d'écrire pour mon blogue..." et rien ne vient, jusqu'au moment où...Pour toi, on peut dire que la "lumière" vint et tu as eu bien raison de t'émerveiller de ce qui en effet n'est pas rien. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai bien fait de m'émerveiller, Louis-Paul, des moments comme celui-ci, ce sont des cadeaux. :-)
      Je t'embrasse moi aussi.

      Supprimer
  7. Je me souviens d'un moment à l'école où l'on travaillait en groupe en cours de français et à propos des vers luisants, nous avions écrit "sont-ce des morceaux de lune tombés par terre ?" je ne sais pas pourquoi je me souviens de ces mots là, sans doute ai-je compris comme écrire pouvait être magnifique. Je n'étais encore qu'une enfant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli souvenir, Mel, merci de l'avoir déposé sous ce billet. :-)

      Supprimer
    2. je me suis trompée, c'était "sont ce des morceaux d'étoile tombés par terre" Mel

      Supprimer
    3. des morceaux de lune, c'était joli aussi. :-)

      Supprimer
  8. C'est,ce qui s'appelle :"avoir un flash",Qui t'as permis d'écrire ton billet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Xoulec, il est arrivé au bon moment ! :-)

      Supprimer
  9. Joli signe! ça m'aurait émerveillée également

    RépondreSupprimer
  10. Et soudain , Françoise, alors que tes mots couraient doucement sur ta feuille de papier , que les idées fusaient , un petit ver luisant t'a illuminé et montré la voie vers un beau texte comme c'est souvent le cas sur ce blog alors: Merci !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est moi qui te remercie pour tes mots et ta gentillesse, Jerry ! :-)

      Supprimer
  11. Tes vers luisants me ramènent à des souvenirs d'enfance et des nuits de la St Jean! Merci!

    RépondreSupprimer
  12. C'est génial ça ! Je me souviens du plaisir que j'ai eu la première fois que j'en ai vu dans un pré, et ce n'est pas si vieux. Alors dans la maison j'imagine le bonheur ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu imagines bien Pastelle ! :-)
      Et comme je le dis dans un précédent commentaire, le lendemain, je l'ai vu voler tout près de la maison, comme un signe, un merci. Je ne l'ai pas revu depuis.
      Bonne soirée.

      Supprimer
  13. C'est agréable de lire (deuxième à la suite) le sauvetage des petits insectes !

    Dommage que les photos ne soient pas super nettes, mais rien ne vaut l'émerveillement que vous avez ressenti ce soir là ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est important le sauvetage des petits insectes (ou gros insectes, le lucane mesurait tout de même 7 cm ! :-))
      Oui, pas facile de faire une photo nette sans utiliser le flash, mais avec ce dernier nous n'aurions pas vu la petite lumière. :-)
      Bonne soirée, Ju'Lyn.

      Supprimer