samedi 17 septembre 2016

Les carnets de mon père

Mon père est mort il y a de nombreuses années ans alors que je n'étais encore qu'une gamine. Depuis quelques jours, je lis des carnets où il avait l'habitude de noter des citations, des pensées, des états d'âme, des souvenirs. Et curieusement, moi qui l'ai si peu connu, je me retrouve en lui, je me retrouve semblable sur de multiples points. Je découvre une part de lui qui est en moi. La même sensibilité, les mêmes questionnements, le même bonheur devant la beauté des choses, les méditations dans la nature, et aussi d'autres choses. Nous sommes passés l'un à côté de l'autre sans vraiment nous connaître, faute à sa disparition prématurée, mais nous nous retrouvons maintenant grâce aux mots qu'il a notés sur ces carnets. Je suis heureuse car je ne me suis jamais sentie aussi proche de lui...

Une douce pensée pour​ Célestine qui vient de perdre son papa...

22 commentaires:

  1. Ce cadeau qui t'est donné... chéris-le.
    Tu as les mille joyaux de l'univers de ton père, l'intimité de ses pensées.
    A travers toi, il continue de vivre...
    Je t'envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Gilles, je mesure la chance que j'ai. Merci. :-)
      Une douce nuit à toi.

      Supprimer
  2. Ce devait être un vrai moment de bonheur que de savoir, qu'on portait les idées et les sentiments proches de celui qu'on avait aimé. Très beau! Belle soirée Françoise et bise à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Bizak, c'est ce que j'ai ressenti. :-)
      Merci. Bises à toi aussi.

      Supprimer
  3. C'est un beau cadeau qu'il te fait à travers ce carnet. Le cadeau de mon père est le goût pour la photo... Bon dimanche Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'a également transmis le goût de la photo, Suzame. :-)
      Belle semaine à toi. Moi, je vais partir quelques jours dans le Sud cette fois ! :-)
      Bisous.

      Supprimer
  4. Quel bonheur... quel bonheur que de sentir que nous ne recevons pas "que" l'héritage génétique mais aussi parfois une empreinte de pensée, d'état d'esprit. Quelque chose nous lie vraiment au delà du lien charnel. J'ai aussi des lettres et carnets de mes parents et grands-parents et j'aime les y retrouver, y chercher parfois une orientation sur le chemin à prendre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Edmée. Et c'est vrai que cela peut nous aider à trouver le chemin à prendre, d'où l'importance de ces écrits laissés par nos parents ou grands-parents.
      Belle semaine à toi.

      Supprimer
  5. Merci beaucoup Françoise d'avoir pensé à moi dans ces moments difficiles.
    je t'embrasse
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je t'en prie, Célestine, c'est tout à fait normal.
      Je t'embrasse ma douce.

      Supprimer
  6. Quelle joie cela doit être pour toi de retrouver ces carnets et de t'y retrouver et de le retrouver

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Françoise, cela doit te faire du bien de lire ce carnet, un beau cadeau et des souvenirs qui remontent à la surface. De quoi faire un long chemin en arrière. Mais c'est bien même si le manque est là mais il est compensé par ce carnet, en partage. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Marie, c'est vraiment une chance que mon père ait laissé tous ces carnets, je peux ainsi le retrouver à travers eux.
      Bisous.

      Supprimer
  8. Ce texte m'a particulièrement émue car, de mon père, je n'ai rien eu et si peu su. Ma mère m'en a parlé, chaque fois larmoyante ou en colère... Oui mon père est mort avant ma naissance et c'est un drôle de début dans la vie. On jalouse ses copines quand on est petite, après ça passe car certains pères ne sont pas exemplaires.
    Puis quand ma mère est morte, mon beau-père et ma demi-sœur ont tout fait disparaître ce que ma mère avait gardé jalousement de mon père (c'était à elle, les photos par exemple). Je vis sans racine pas de photo, rien ; il a fallu que je me batte pour récupérer le livret de famille de mes parents dont j'étais l'unique fille. Donc de souvenirs : aucun. À mon âge, on se fait plus facilement une raison, il n'empêche que la corde sensible vibre.
    Merci pour ce moment d'émotion.
    Bonne nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots, les photos aident à se souvenir, et je comprends combien cela doit te manquer.
      Merci à toi pour ce commentaire, Françoise, et bienvenue ici.
      Belle fin de journée.

      Supprimer
  9. Bonjour Françoise.

    De mon père, je n'ai que 3 souvenirs vagues.
    Ma mère nous parlait souvent de lui.
    A chaque fois que je repartais à la Réunion, j'apprenais quelque chose de nouveau sur lui.
    Elle en disait toujours du bien.

    Ça doit être réconfortant pour toi de découvrir que vous avez la même sensibilité.
    Bonne journée Françoise.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Pascal
      Oui, c'est très réconfortant, et cela m'aide à connaître encore davantage mon père, moi qui l'ai si peu connu.
      Bonne fin de journée. Bises.

      Supprimer
  10. c'est bien que tu aies ses mots...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Sylvie, j'ai la chance de pouvoir les lire. :-)

      Supprimer