lundi 9 janvier 2017

Une femme qui existe...

Il y a des personnes qui méritent d'être approchées. Même si elles semblent distantes, froides, même si elles détournent les yeux. Car ce n'est pas forcément qu'elle sont indifférentes, voire méprisantes, c'est peut-être tout simplement qu'elles sont timides, qu'elles n'ont pas l'habitude qu'on les regarde, qu'on leur parle, elles n'ont pas confiance en elles, et pensent être tout à fait inintéressantes. Je connais une personne qui est ainsi, c'est pourquoi j'écris ce billet, pour elle, même si je sais qu'elle ne passe jamais ici. Cette personne, donc, puisque c'est elle qui m'a inspiré ce billet, pour peu que l'on arrive à se retrouver en tête-à-tête avec elle, se met alors à parler, finalement heureuse et presque étonnée qu'on lui adresse la parole, qu'on ait envie de lui parler. Par contre, sitôt qu'une autre personne arrive, une personne qui n'a pas de souci de communication on va dire, cette personne si discrète va se mettre tout de suite en retrait, et ne plus dire un mot, comme si ses mots à elle n'avaient aucune importance. Je suis très sensible à ce genre de personnes car moi-même, pendant longtemps, j'ai été ainsi. Je me faisais la plus discrète possible, la plus petite possible, je me taisais, je laissais les autres parler à ma place, me jugeant tout à fait inintéressante, et du coup j'en devenais transparente. Heureusement, avec l'âge, car il y a des qualités à prendre de l'âge, et avec un travail sur moi-même, j'ai pris confiance en moi, j'ai pris de l'assurance, et j'ai trouvé ma place. Et je peux même être très bavarde parfois... Merci aux personnes qui m'ont aidée, et qui m'aident encore, même si elles n'en ont pas toujours conscience, car c'est aussi grâce à leur présence et à leur attention et affection que je suis devenue ce que je suis actuellement, c'est-à-dire une femme qui existe !

6 commentaires:

  1. Moi aussi, j'ai été comme ça et peut-être le suis-je encore un peu...Je m'émerveille toujours quand je vois des personnes aborder des personnes qu'elle connaisse peu ou pas du tout en toute liberté et simplicité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais une amie qui est ainsi. Elle aborde et parle aux gens facilement, spontanément. Je l'envie parfois.
      Belle après-midi à toi, Gazou.

      Supprimer
  2. J'aime bien ce billet tout en émotion et en pudeur.
    Oui pas facile de comprendre, surtout quand on est du côté de ceux qui ne sont pas timides...juste se dire que c'est une grande chance...
    C'est un bel hommage que tu rends à ton amie.
    Bisous Françoise
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet d'une amie dont je parle, mais je connais d'autres personnes qui sont ainsi.
      Merci Célestine. Gros bisous.

      Supprimer

  3. Ce que tu décris là dresse quelque peu le portrait des personnes dites introverties. Tous ceux et celles qui, à tort, se croient inintéressantes pour toutes ces raisons devraient lire ce très beau livre " La force des introverties" qui en fait un très bel éloge, encourage à utiliser ces traits de caractère comme une force et non une faiblesse. un peu comme toi, je me fais plus bavarde, participe davantage aux conversations, mais je ne me sens vraiment à l'aise qu'en tête à tête avec mon interlocuteur, à l'abri des regards des autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note le titre de ce livre, El Linda, il est sûrement très intéressant.
      Tu verras qu'en prenant de l'âge, tu prendras de l'assurance aussi. Il faut bien qu'il y ait quelques avantages à vieillir. :-)

      Supprimer