mercredi 16 novembre 2016

Quand j'ai vu notre Galaxie...

Pendant que nos petits-fils bretons étaient à la maison, nous les avons emmenés au​ Planétarium de Saint-Etienne. Ils sont passionnés par ce qui se passe dans le ciel, l'espace.
En première partie était projeté un dessin animé de trente minutes en 3D (-> ​ Polaris). Ils ont beaucoup aimé (nous aussi). Dessin animé ludique et très instructif. Ensuite, un animateur est intervenu, pendant trente minutes également, expliquant, à l'aide d'un film, les planètes, les galaxies, les étoiles, etc. Intervention très intéressante. L'aîné des deux petits, il a 8 ans et demi, connaissait presque toutes les réponses aux questions que l'animateur posait. C'est dire comme il est passionné.
Quant à moi, même si je le savais déjà, mais parfois on oublie, je crois que ce qui m'a le plus impressionnée, c'est de voir l'incroyable quantité de galaxies qui existent, l'immensité de l'espace, et je me suis dit que nous n'étions vraiment rien du tout par rapport à cette immensité. Quand j'ai vu notre Galaxie, entourée de tellement d'autres (il paraît qu'il y en a entre 100 et 200 milliards dans l'univers connu), je me suis dit que nous n'étions vraiment rien du tout, juste de minuscules poussières d'étoiles, et que cela devrait nous rendre un peu plus humbles...

Ci-dessus, « La galaxie d'Andromède (M31), par l'astrophotographe Robert Gendler. Cette mosaïque réalisée à l'aide de plusieurs instruments totalise 50h de pose. Notre proche voisine (à 2.4 millions d'années-lumière), visible à l'oeil nu dans le ciel, est une galaxie spirale semblable à la nôtre. »
(-> source : ​ Planétarium)

Pour les passionnés, un entretien avec l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan : "Nous sommes tous des poussières d'étoiles, et autres choses à savoir sur le cosmos". (petit clic sur le lien ci-dessous)

6 commentaires:

  1. Tu aimeras certainement la série "Cosmos" qui passe en ce moment sur Netflix.
    Elle te passionnera comme tout ce qui vient des étoiles me passionne.
    Mais ça, je sais que tu le sais déjà. ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Netflix ? Je n'y suis pas abonnée, Célestine. :-(
      Oui, je sais que tu es une passionnée des étoiles. D'ailleurs, elles te suivent de partout. :-)
      Belle soirée à toi. Bisous.

      Supprimer
  2. Il est bon pour les (petits)enfants, les (grands)parents de prendre une bouffée d'espace, de science et de mystère.
    J'avais réussi à me lever à 3 heures du mat' le 21 juillet 1969 pour assister aux premiers pas de l'Homme sur la Lune.
    J'ai cru, aussi naïvement que j'étais exalté (j'avais l'excuse de la jeunesse) que plus rien de serait comme avant. :-(
    J'aime toujours autant l'Espace mais sa découverte m'intéresse plus que sa "conquête", ses secrets autant que ses révélations.
    De plus, mon cœur balance entre ciel et mer, entre ciel et Terre, le proche et le lointain, le microscopique et le macroscopique, le superflu et l'indispensable, la Nature et l'Humanité.
    Le nombre de galaxies, d'étoiles, de systèmes solaires, connus ou pas, observables ou pas, est impressionnant.
    Mais que dire de la densité de notre Univers ?!
    L'espace compte, en moyenne, un atome par mètre cube seulement, ce qui représente une densité de l'ordre de 10 puissance -30.
    Allons plus loin, chaque atome (dont nous sommes un assemblage comme le sont les plantes, les animaux, les minéraux, toute matière, le vivant comme l'inerte) est composé de vide à 99,9999 %
    Donc nous sommes du vide, à 999999 parts sur un million !
    Je t'accorde volontiers que cela se remarque beaucoup plus chez certains que d'autres :-) mais, in fine, nous sommes tous logés à la même (et infiniment minuscule) enseigne.
    L'univers ? Beaucoup de vide dilué dans un espace (on ne mesure que la partie observable) de 783 348 milliards de milliards de kilomètres...
    Étonnant, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant ton commentaire, Rom. Je n'avais jamais réalisé (ou su) que nous étions composés de vide à 99,9999 % ! C'est impressionnant lorsqu'on y réfléchit, très impressionnant. Quant au reste, 783 348 milliards de milliards de kilomètres... c'est bien ce que je dis, nous ne sommes rien, rien du tout...
      Moi aussi, je suis plus intéressée par la découverte de l'Espace plutôt que par sa conquête. Un futur voyage dans Mars ne me fait pas rêver. Toi peut-être, puisque, dit-on, les hommes viennent de Mars. :-)
      Merci pour ce commentaire très complet, Rom.
      Belle soirée à toi. Bises.

      Supprimer
    2. À nous le mardi, à vous le vendredi.
      À nous le mois de mars, à vous...zut alors :-(
      Je sais, c'est injuste. *
      Mars est très surfait, j'ai beau aimer le rouge (la couleur, hein) et le sable, on se lasse.
      L'exil est parfois délicieux.
      * Mars peut être observée à l’œil nu, avec un éclat bien plus faible que celui de Vénus, alors, heureuse ? :-)

      Supprimer