mardi 11 octobre 2016

Désistement...

Si je suis invitée à une réunion (de démonstration, sur les "aimants" récemment), et si j'accepte cette invitation, le jour J je m'y rends, tout d'abord par respect pour la personne qui m'a invitée, et aussi pour la personne qui va animer cette réunion. En effet, ce doit être décevant de se retrouver juste avec trois ou quatre personnes alors qu'une dizaine était annoncée. J'en parle ce soir car une amie organise un jour de cette semaine un atelier de diététique chinoise. Au départ, plusieurs personnes avaient dit qu'elles viendraient : "Oui, oui, tu peux compter sur moi !". Donc mon amie a demandé à l'intervenante de venir, en lui disant qu'un certain nombre de personnes étaient intéressées. Mais au fil des jours, certaines se désistent : "Ah non, finalement, je n'ai pas le temps, j'avais oublié que, etc, etc.". L'atelier aura bien lieu tout de même car l'intervenante, bien qu'elle vienne de loin, est respectueuse de ses engagements. Mais je trouve que ce n'est pas bien sympa et correct de se désister ainsi au dernier moment...

8 commentaires:

  1. Je suis accoutumé de la situation... Les gens font souvent cela en ce pays... C'en est désespérant. Du coup, plus d'organisation... Courage et bravo .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Gilles. Mais bon, ce n'est pas très grave, disons que c'est juste contrariant et un peu décevant.
      Bonne soirée, bises.

      Supprimer
  2. Je pense que souvent, le problème est que les gens ne savent pas dire non.
    Ils disent oui alors qu'ils n'ont pas envie d'y aller. juste pour faire plaisir à la personne qui le leur demande.
    Et puis ensuite ils se désistent. Alors qu'il est tellement plus simple de dire non tout de suite.
    Mais c'est difficile : j'ai mis du temps, moi, à apprendre à dire non.
    mais savoir dire non, c'est aussi savoir l'entendre de la part des autres sans en faire un fromage...
    Bisous ma belle
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, Célestine. D'autre part, un "non" dit tout de suite, serait tout de même moins décevant qu'un "non" juste avant le jour J. Ce serait à la limite plus correct. Mais bon...
      Bisous, ma douce.

      Supprimer
  3. Certains(e) attribuent à leur parole si peu de valeur qu'ils n'éprouvent aucune gêne à la reprendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai aussi, Rom.
      Bonne soirée à toi, et merci pour tes commentaires déposés ici et là. :-)

      Supprimer
  4. Coucou Françoise !
    Je te suis toujours, tu vois, mais plutôt dans l'ombre ces derniers mois... ma vie ayant été plutôt malmenée. Cet article fait tellement écho en moi que, du coup, je laisse une trace cette fois ! Je suis distributrice de produits à l'Aloé véra depuis 7 mois et je vis la situation chaque semaine. Je relativise et je retrouve toujours l'opportunité de revoir ces personnes ultérieusement mais je pers a chaque fois du temps, de l'énergie et mon organisation en est toute chamboulée !... Je ne suis pas sûre que ces personnes, prises dans la tourmente de leur quotidien et n'arrivant (souvent) pas à se poser 2h, s'en rendent vraiment compte en plus ! J'apprécie beaucoup ta sensibilité et ton sens de l'analyse. Merci. Bizzz. Mymy & Co.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mymy, ravie de te revoir (sourire). Je suis contente de savoir que tu continues de me suivre. Oui, je pense que ces personnes ne se rendent pas compte du travail que cela demande d'organiser une réunion.
      Merci beaucoup pour tes mots.
      J'espère que tu vas bien, malgré ce que tu évoques...
      Je t'embrasse bien fort. A bientôt.

      Supprimer